La mue informatique de l’AR14

Vous l’avez peut-être aperçu à travers les modifications graphiques, le changement de rythme de nos publications, ou au détour d’une newsletter : l’association régionale a initié un vaste chantier de refonte de ses outils informatiques, à la fois pour la communication extérieure et pour sa gestion interne. L’informatique est une fonction qui est dans notre contexte une fonction support, une action de fond dont on ne perçoit que les résultats finaux ou les bugs malheureusement.

“Il faut que l’on communique, une fois que tout sera en place, auprès de nos membres, leur expliquer ce qu’on a fait, présenter pourquoi et comment cela a pu impacter la communication, et ce que nous visons désormais comme objectif.”

Pr Jean Bacot, Président

L’association a bénéficié de bénévoles curieux et volontaires pour mettre en place des outils numériques, avec la création du tout premier blog via l’outil Overblog, puis par celui qui a pris sa succession, Blogspot (renommé ensuite Blogger, racheté par Google).

Créé il y a plus de cinq ans, le “blog” de l’AR a fait l’objet d’une réflexion dès la prise de poste du nouveau président, à l’été 2019. Cette initiative avait alors deux objectifs : adapter (rajeunir) l’image de l’association sur internet avec une charte graphique plus actuelle et permettre de nouveaux usages en tenant compte des nouvelles technologies.

Un sujet fil rouge a guidé cette réflexion : ré-internaliser le savoir-faire, dépendre le moins possible d’outils extérieurs et conserver les données de nos membres et sympathisants en France.

La pierre angulaire : le nouveau site

Les outils de création de sites internet sont aujourd’hui légion, mais nombreux sont ceux qui nous rendent dépendants du fournisseur malheureusement. L’AR14 a fait le choix de développer un site internet qu’elle héberge elle-même sur un serveur français, et est propriétaire du code-source ; cette initiative a également tenu compte des réalités, et s’est appuyée sur le gestionnaire de contenu “Wordpress” adjoint à divers thèmes et modules complémentaires choisis avec soin.

[Copie d’écran du nouveau site internet de l’association]

Cette architecture a permis de créer une base solide qui aujourd’hui est capable de faire office de :

  • Site vitrine, présentant l’association, son bureau et le CODIR ;
  • Blog, affichant des publications internes et de partenaires ;
  • Agenda, listant les évènements (en ligne et en présentiel) de l’AR et de nos partenaires ;
  • Outil de newsletter, centralisant les inscriptions et relayant automatiquement le contenu publié (publications, évènements,…), ou manuellement à l’occasion de campagnes spécifiques ;

Une transition d’abord technique

Depuis l’été 2020, la création du nouveau site s’est mêlée avec la gestion de la transition, qui s’est concrétisée par le transfert du nom de domaine vers un nouveau “registrar”, une étape importante sur dix jours qui a également impacté l’ensemble des boites emails reliées, nécessitant de fait une préparation et un suivi très rigoureux.

Préserver l’historique des publications

L’ancien blog, abondamment alimenté, a représenté un challenge important car un tel volume de données ne peut pas être aisément exporté et importé entre les plateformes en question (plus de 2000 articles).

[Copie d’écran de l’ancien blog de l’association régionale]

Cette réintégration, aidée par des outils spécifiques, a permis d’alimenter le nouveau site avec le contenu de l’ancien blog, permettant de conserver cette vie associative et informationnelle produite depuis 2015.

La newsletter, une colle !

On imagine souvent que l’envoi d’un mail est anodin, que seuls quelques centaines d’emails sont envoyés chaque jour, chaque minute, ou même chaque seconde. En s’y intéressant, on découvre que 3,9 milliards d’emails sont envoyés chaque jour (source : Radicati Group, février 2019), et que près des deux tiers s’avère être du SPAM (source : Altospam, S1 2019). On comprend alors qu’envoyer des emails ou des newsletters nécessite une certaine préparation et des outils adaptés pour éviter que les destinataires… ne trouvent les emails de l’association dans leurs indésirables.

[Exemple d’ancienne publication du blog via newsletter]

Les mails étaient envoyés depuis l’ancien blog via l’outil tiers FeedBurner (lui aussi propriété de Google), et nous avons fait plusieurs tests de solutions pour protéger les données. Au final la solution retenue s’appuie sur le nouveau site internet qui, lui-même, héberge cette liste et gère l’envoi habilement paramétré pour ne pas passer en indésirable (construction des entêtes des courriers, lissage dans le temps des envois,…).

Des conférences maintenues, mais digitalisées

Pandémie oblige, le site de l’association a dû prendre en considération des nouveautés dont l’impact de la crise COVID19 a accéléré leur intégration : les évènements virtuels. Notre chantier ayant débuté après la première vague, tout le monde était déjà passé au “tout distanciel” ; l’idée était de capitaliser sur ces pratiques, et de permettre de rassembler ces évènements virtuels et les inscriptions associées en un seul et même lieu.

[Capture d’écran de la section Agenda au mois de février 2021]

Là encore, l’association a fait le choix de doter son site internet d’une section “Agenda” qui répertorie nos conférences, mais également celles de nos partenaires (Jeunes-IHEDN, Union-IHEDN,…) et lorsque nous les organisons, permet de collecter les inscription en quelques clics (processus que vous avez pu expérimenter dès février avec le cycle de visioconférences).

Des outils, oui, mais pas sans sécurité

La cybersécurité… un terme aujourd’hui au centre de nos préoccupations, et c’est légitime ! En centralisant les usages cités précédemment dans un outil open-source accessible par tout internaute dans le monde entier, on s’expose nécessairement à des menaces, ciblées ou non. Le site de notre association n’y fait pas exception et subit chaque jour environ 1000 attaques de robots disséminés à travers le globe, parfois même opérant depuis le DarkWeb.

[Statistiques consolidées de notre outil de protection]

Le site internet de l’association bénéficie donc logiquement des mesures préconisées par l’ANSSI, comme par exemple l’authentification forte imposée à tout utilisateur qui peut s’y connecter, la surveillance des IP d’après un réseau international de pare-feu, l’alerte du bureau en cas d’attaque ciblée, ou encore via le blocage très rapide des tentatives de connexion frauduleuses.

Un outil avec encore d’autres perspectives

Le contexte et les besoins de l’association ont guidé jusqu’ici les choix stratégiques et techniques en matière d’informatiques. Compte tenu des nombreux usages et opportunités que nous avons, a fortiori dans un contexte encore “à distance” pour un temps certain, nous aurons le plaisir de vous présenter les nouveautés lorsqu’elles seront disponibles.

L’action du nouveau webmaster

Chère lectrice, cher lecteur, bonjour !
Je m’appelle Adrien Chambade, et j’ai accepté de rejoindre l’équipe de Jean Bacot pour gérer les aspects informatiques de l’association, et notamment refondre et faire évoluer les outils en place. Comme indiqué au début de ce long article, l’informatique est un sujet souvent masqué, une fonction support que l’on perçoit peu, et dont l’efficacité et l’efficience se matérialisent souvent par sa transparence.

Ancien auditeur jeune (93e Ile-de-France), j’ai d’abord œuvré au sein de l’ANAJ, et j’ai accepté de relever ce challenge technique et organisationnel. Travaillant dans l’informatique, plus spécialement dans la cybersécurité, j’ai eu plaisir à aider l’association, et je continuerai de m’investir pour poursuivre ce qui a été initié.

Avec d’autres camarades auditeurs, nous avons par ailleurs souhaité ouvrir un service au sein de l’association pour sensibiliser à la cybersécurité et à l’intelligence économique grâce à un forum d’échange et avec des mini-conférences thématiques. L’espace sera alimenté dans les semaines et mois à venir.