Voeux 2021

Cher.e.s camarades,
Chers tous !

Sur le seuil de l’année nouvelle année, je vous adresse tous mes meilleurs vœux pour que 2021 soit une année qui vous garde chacune et chacun en bonne santé ainsi que tous vos proches.

L’année qui s’est écoulée n’a pas permis de réaliser la majorité des actions prévues, ordinaires ou non pour des raisons qui sont connues de tous. Nous allons vous proposer des visioconférences et je souhaite qu’elles vous donnent le maximum de satisfaction en attendant une reprise partielle en « live » notamment pour les Tables d’hôtes et toujours en conformité avec la réglementation en vigueur.

Vous savez par ailleurs que la réforme de l’Institut aura des conséquences pour les Associations régionales qui devraient être beaucoup plus impliquées dans la préparation et l’organisation des sessions et surtout du suivi des auditeurs à l’issue des sessions.

Il nous reviendra en particulier de susciter les meilleures candidatures possibles grâce au réseau que nous tissons auprès des acteurs privés, des entreprises, des différentes institutions et administrations. Il est du devoir de chacun de continuer de se former d’abord via la revue « DEFENSE » dont il faut absolument accroitre la diffusion par abonnement, par l’assistance aux lundis de l’IHEDN et par les actions que nous développons localement.

Je le redis avec force, dès que les conditions sanitaires seront redevenues à un seuil qui autorisera l’organisation de conférences, de tables d’hôtes et de visites, nous le ferons bien évidemment. Il faudra aussi admettre que rien ne sera plus comme avant et que la sortie de la pandémie va entrainer une remise en question de notre activité générale.

Nous serons amenés dans un futur proche, à partager avec d’autres AR des actions afin de les valoriser et de toucher ainsi davantage de public.

L’Union-IHEDN a élu Isabelle Beauvais, AR29, jusque-là vice-présidente de l’Union IHEDN en remplacement de Mario Faure démissionnaire, qui a œuvré sans relâche pendant cinq années pour faire en sorte que l’Union IHEDN soit un interlocuteur de premier rang de l’Institut. Une charte qui définit les relations entre l’IHEDN d’une part et les AR via l’Union IHEDN d’autre part, est en phase finale de mise au point et devrait être signée officiellement très prochainement.

Après les turbulences subies depuis 2019, nous allons enfin posséder un cadre qui sera solide et permettra de développer le tissu des auditeurs et adhérents sur tout le territoire métropolitain et outre-mer. La force et le prestige de l’Institut dépend d’abord de la solidité et de la puissance des réseaux que nous entretenons et développons. Chaque adhérent de l’AR14 reçoit une formation continue en échange d’une action individuelle au profit de l’AR14, de l’Union IHEDN et de l’Institut.
Dans une période incertaine avec un monde qui change vite et qui de plus, est profondément perturbé par la pandémie du Covid, il est plus que nécessaire de resserrer les liens à tous les niveaux et de renforcer la cohésion entre les adhérents pour donner une image à la hauteur de la réputation et du prestige de notre maison mère. Les formations qui sont proposées dans de nouveaux formats sont de très haute qualité et reconnues comme telles et doivent atteindre les personnes – militaires, fonctionnaires et membres de la société civile – les plus à même de répercuter ensuite l’esprit de défense partout elles interviennent.

Voilà très rapidement quelques informations qui vous aideront à continuer de soutenir notre AR14, en renouvelant votre adhésion, en participant à nos manifestations bien que rares en ce moment, mais aussi par votre travail individuel de prosélytisme pour susciter des candidatures dont l’Institut a besoin pour tenir son programme de formation.

Avec tous les membres du CODIR réunis autour du bureau, je vous réitère tous mes vœux et mes souhaits pour qu’ensemble nous fassions en sorte de développer l’AR14.

A cause de la crise sanitaire et de ses conséquences nous serons plus forts pour continuer notre mission car c’est dans la difficulté que l’on se régénère profondément.
Sénèque disait qu’il ne faut pas attende la fin de l’orage pour danser, mais qu’il faut apprendre à danser sous la pluie !
Faisons de cette maxime notre devise.

Je compte sur vous ! et soyez prêts à participer à un « rassemblement » dès que nous y serons autorisés.

Avec mes sentiments bien dévoués.

Pr Jean Bacot
Président