Face aux fakes news le bon sens doit prédominer

Dans toutes les crises que l’humanité traverses depuis quelques années, les fakes news, les fausses informations, circulent. Certains n’hésitent pas à alimenter de façon malveillantes les réseaux sociaux et les sites Internet de toutes sortes, hors des canaux officiels bien entendus. Ce réflexe peut s’inscrire dans une optique de désinformation, ou bien simplement d’ignorance, sans prendre le temps de l’analyse et du recoupement des sources. Europe 1 vient de publier une excellente approche commentée par Thomas Huchon, journaliste spécialiste des fakes news. Le bon sens des citoyens doit être mis en action. Pour chaque information lue il faut connaître la source, la date et le contexte.

JP TROADEC et C REVILLE

Déjà existante en temps normal, la propagation des fausses informations, les fake news, a tendance à s’intensifier en période de pandémie. “Les citoyens ne peuvent pas s’exonérer d’un tout petit peu de méthode”, estime donc Thomas Huchon, journaliste spécialiste des fake news pour le média Spicee, vendredi sur Europe 1. La suite de ce document sur le site de Europe 1 https://www.europe1.fr/medias-tele/covid-19-et-fake-news-les-citoyens-ne-peuvent-pas-sexonerer-dun-petit-peu-de-methode-3959617