Libérations…

Alors que ce jour seront célébrées à Lyon les commémorations de la libération de la ville (voir notre article du 1er septembre avec le programme détaillé), Meximieux se rappelait, ce samedi et dimanche passés, des combats acharnés qui se sont déroulés sur ses terres et qui on préfiguré la libération de Lyon, elle-même évacuée par les troupes allemandes.


LA BATAILLE DE
MEXIMIEUX

La bataille de Meximieux est un engagement de la seconde guerre mondiale des forces des Etats-Unis des maquis de l’Ain et du Camp Didier tentant de gêner la retraite des unités allemandes remontant la vallée du Rhône.

La bataille s’est produite à Meximieux ainsi que dans les alentours de cette ville, du 31 août au 2 septembre 1944. Elle a opposé des forces alliées à la 11ème Panzer division allemande. Cette dernière, malgré l’échec de sa contre-offensive pour reprendre Meximieux aux Alliés, remplit son objectif de bloquer durant deux jours les troupes américaines pour permettre le repli de bataillons allemands au nord de Lyon.



 

Le week-end du 31 août et du 1er septembre se tenait à Meximieux une reconstitution de la bataille de Meximieux, avec l’appui d’associations de reconstitution. Un camp américain et un camp allemand étaient dressés, sous tentes, dans les jardins du château de Meximieux, avec force de véhicules militaires d’époque et divers matériels d’intendance. Les « reconstituteurs » du HPA-MVCG centre-Est avaient revêtu les uniformes des forces alliées, de la résistance et des troupes allemandes ayant été sur ce théâtre d’opération il y a 75 ans.

La ville avait un air de l’année 1944, avec des troupes armées réalistes. Le public avait répondu largement à ce rendez-vous commémoratif.

Jean-Pierre TROADEC

Bataille de
Meximieux

Informations
générales

Date

31
août

2
septembre
1944

Lieu

Meximieux,
France

Issue

Échec allié

Belligérants

États-Unis
FFI
 Reich
allemand

Forces
en présence

45e division
d’infanterie

Maquis
de l’Ain

Camp
Didier
11e
Panzerdivision

Pertes

États-Unis
18
morts
30 blessés
185 prisonniers
FFI
50
morts
30 blessés
10 prisonniers



Allemagne

85 morts

350 blessés ou disparus
41 prisonniers
chars Panther détruits
5 autres véhicules chenillés       détruits