Conférence : Contribution de l’Ukraine à la victoire contre le nazisme

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les pertes que les Ukrainiens ont subi sont estimées entre 8 et 10 millions de personnes.

C’est plus que toutes les pertes humaines de la Grande-Bretagne, du Canada, des États-Unis et de la France réunis.

Pour combattre le nazisme, l’Ukraine a donné à l’Armée rouge 200 généraux, plus de 6 millions de soldats, sergents et officiers, et permis la victoire sur les 7 fronts du conflit.

La contribution des Ukrainiens à la grande victoire a été hautement reconnue par l’inclusion de l’Ukraine dans les États membres-fondateurs des Nations Unies.

Alla Poedie, commence la soirée par une intervention illustrée de diapositives commentées sur l’Ukraine et sa place au sein de la seconde guerre mondiale et le poids de ses perte humaines pour combattre le nazisme.

Gérard Chauvy aborde ensuite le rôle de l’Ukraine dans la résistance au Nazisme. Philippe Valode, enfin, dresse un tableau de l’Holocauste dont furent victimes les Ukrainiens, via les commandos nazis des Einsatzgruppen (en français : « groupes d’intervention »). Ils pratiquaient ce que l’on a nommé la Shoah par balles. Besogne sinistre consistant à exterminer les peuples de l’Est, dont les ukrainiens, en les abattant par balles de façon organisée ; les victimes étant groupées par trois et  tuées à bout portant, plusieurs bourreaux tirant en même temps, pour éviter de savoir exactement qui était le « tueur » direct. L’horreur progressa vite, car dans le but d’économiser des munitions, les groupes d’interventions placèrent ensuite leurs victimes dans des fosses, tirant sommairement dessus en les ayant entassés les uns sur les autres et ensuite recouvrant le trou ainsi ouvert par de la terre. Philippe Valode expliqua avec beaucoup de doigté tout le malaise qu’il y avait encore aujourd’hui à évoquer ce type de massacre, mais que l’histoire obligeait à l’évoquer.

L’événement, se déroula le 6 mai dernier au club Ricard près de l’Hôtel de Ville de Lyon. Il était animé par :

·         Alla Poedie, présidente du Business Club franco-ukrainien, auditrice de l’IHEDN promotion Henri Dunan (Institut des Hautes Études de Défense Nationale),

·         Gérard Chauvy, journaliste, historien et auteur de plusieurs ouvrages sur les deux conflits mondiaux, avec un focus particulier sur la période 39-45 à Lyon,

·         Philippe Valode, historien et auteur de près de 70 ouvrages dont de nombreux sur les deux guerres mondiales.

Une exposition itinérante, « l’Ukraine à la seconde guerre mondiale », était aussi proposée à l’attention des quelques 70 spectateurs, sous forme de panneaux documentés.

A signaler dans l’assistance l’un des diplomates de l’Ambassade, l’attaché militaire, colonel Vadym Kuchma, ainsi que de nombreux membres de la communauté ukrainienne en France, des représentants de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, AR 14 Région lyonnaise et des réservistes de différents corps d’armée et de gendarmerie.

 Jean-Pierre TROADEC