la Direction générale du numérique

Le ministère des Armées prend la mesure de la révolution numérique et met en place la Direction générale du numérique et des systèmes d’information et de communication (DGNUM), directement rattachée à la ministre des Armées et dont le décret fondateur vient d’être signé par le Premier ministre.

LA NOUVELLE DIRECTION GÉNÉRALE DU NUMÉRIQUE, CHEF
D’ORCHESTRE DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DU
MINISTÈRE 

Le ministère des Armées prend la mesure de la révolution numérique et met en place la Direction
générale du numérique et des systèmes d’information et de communication (DGNUM) directement
rattachée à la ministre des Armées et dont le décret fondateur vient d’être signé par le Premier ministre. 

Remplaçant la Direction générale des systèmes d’information et de communication (DGSIC) créée en 2006,
la DGNUM, dotée de pouvoirs élargis, doit assurer la cohérence globale des systèmes d’information et de
communication du ministère des armées et améliorer les conditions dans lesquelles sont conduits les projets,
notamment en permettant davantage d’agilité dans ces processus.

Cet objectif se traduit au travers de deux missions principales :

– orchestrer la transformation numérique au profit des armées, directions et services, en tirant parti des
ruptures technologiques et en plaçant l’usager au cœur de la démarche ;

– assurer une gouvernance renforcée de la fonction SIC en lien étroit avec les trois grands subordonnés
de la ministre (CEMA, DGA, SGA) et son cabinet.

La donnée étant au cœur de la transformation numérique, le DGNUM assume la fonction d’administrateur
ministériel des données. A l’instar de l’administrateur général des données pour le niveau interministériel, il a
pour mission de coordonner l’action des armées, directions et services en matière d’inventaire, de gouvernance,
de production, de circulation, de partage et d’exploitation des données au sein du ministère des Armées ainsi
que de favoriser l’accessibilité des données entre administrations ou dans le domaine public, dans un format
ouvert et réutilisable.

Placée sous l’autorité du Vice-amiral d’escadre Arnaud Coustillière, elle est constituée d’une équipe de 50
personnes, civils et militaires, experts dans les domaines numérique et informatique.