L’éditorial du dernier numéro de la revue du Centre Français de Recherche sur le Renseignement, un mot bien senti d’Eric DENECE


“La crise diplomatique entre l’Occident et la Russie ne cesse de prendre de l’ampleur,avec l’expulsion de près de 150 diplomates et « espions » russes de plus d’une vingtaine de pays d’Europe et d’Amérique du Nord.

Les raisons d’une telle réaction sont, officiellement, une « riposte » à la tentative d’attentat contre la personne d’un ex-espion russe – Sergueï Skripal – et de sa fille, à Salisbury, au Royaume-Uni, le 4 mars dernier. Or, il convient de noter que cette incroyable campagne antirusse ne repose sur presque rien et que les réactions qu’elle suscite apparaissent totalement disproportionnées.


Un assassinat… sans mort et sans preuve

Jusqu’à présent, force est de constater qu’aucune preuve irréfutable (…)”

lire la suite et télécharger intégralement l’article ici.