14/18 – Lyon, jour après jour

Exposition
aux archives municipales de Lyon du 4 octobre – 23 février 2018

Le quotidien des
lyonnais pendant la Grande Guerre !

 

Nous sommes toujours là pour les commémorations du centenaire des évènements tragiques de la
première guerre mondiale de 1914-1918. A nouveau Lyon se mobilise
sur le sujet, via une exposition qu’organisent les archives
municipales.

L’exposition
14-18, Lyon jour après jour raconte, au travers des écrits
conservés aux Archives municipales de Lyon, surtout ceux de
Barthélémy Mermet, le quotidien des Lyonnais depuis l’annonce de
la mobilisation à celle de l’Armistice.

Chaque instant,
chaque changement, chaque événement, d’importance locale ou
nationale, survenu dans l’espace privé et l’espace public est
évoqué pour comprendre comment les Lyonnais ont su s’adapter à
l’intrusion de la guerre dans leur vie.

L’exposition
souligne par ailleurs le rôle stratégique de Lyon en tant que base
arrière, devenue ville-hôpital et important site de fabrication
d’armements.

L’important fonds
des Archives municipales de Lyon et différentes collections, y
compris internationales, illustrent le quotidien des Lyonnais pendant
la Grande Guerre que racontent les 263 carnets de Barthélémy
Mermet.

On retiendra pour
cet évènement, montré pour la première fois au public, une
scénographie documentaire alliant pédagogie et rareté, exposant
des affiches, tracts, cartes postales, photos, tickets, attestations,
témoignages écrits et pièces iconographiques d’époques. Ces
documents inédits et rares replongent par l’image le visiteur
d’aujourd’hui dans l’ambiance d’une époque centenaire,
lyonnaise, que fut la guerre 14-18, telle que vécue au quotidien
depuis Lyon, par la population qui suivaient les informations de
cette tragédie, dans un monde où l’Internet, les réseaux
sociaux, les radios d’information continue et les chaînes de
télévision n’existaient pas. On notera que l’exposition procède
par grands chapitres : militaires dans la ville, Lyon terre
d’exil, industries mobilisées, économie de guerre, le front
municipal, se divertir, prier, le front à l’arrière, enfants en
guerre, vers la paix, se souvenir. Se dernier volet rend
particulièrement hommage à Tony Garnier avec son monument de l’île
aux morts au parc de la Tête d’Or.

Jean-Pierre TROADEC

Zoom pour aller
plus loin

 

Entrée libre >
4 octobre – 23 décembre 2017Lundi
: 11h-18h et mardi – samedi : 13h-18h
>
8 janvier – 23 février 2018Lundi
: 11h-18h et mardi – vendredi : 8h30-18h