Au gouvernement, se succèdent nominations et prises de fonction

Actions, nominations, composition du gouvernement :

Au Conseil des ministres  du 12 juin :

(…) Etat d’urgence, sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme

Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur a présenté un projet de loi prorogeant l’application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence et un projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme.

(…) Adaptation de la posture Vigipirate

Le Premier ministre a présenté une communication sur l’adaptation de la posture Vigipirate à la période estivale.

(…) Mesures d’ordre individuel : Le conseil des ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

Sur proposition du Premier ministre :

– M. Pierre de BOUSQUET de FLORIAN, préfet hors classe, est nommé coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme ;

– Mme Catherine de KERSAUSON, conseillère maître à la Cour des comptes, est nommée présidente de chambre à la Cour des comptes, à compter du 1er juillet 2017.

Sur proposition du ministre d’Etat, ministre de l’intérieur :

– M. Laurent NUNEZ, préfet, est nommé directeur des services actifs de la police nationale, directeur général de la sécurité intérieure, à compter du 26 juin 2017 ;

– M. Jean-Luc MARX, préfet de Seine-et-Marne (hors classe), est nommé préfet de la région Grand Est, préfet de la zone de défense et de sécurité Est, préfet du Bas-Rhin (hors classe) ;

– M. Olivier de MAZIERES, préfet chargé d’une mission de service public relevant du Gouvernement, est nommé préfet de police des Bouches-du-Rhône, à compter du 3 juillet 2017.

Sur proposition du ministre de l’Europe et des affaires étrangères :

– M. Maurice GOURDAULT-MONTAGNE, ambassadeur de France, est nommé secrétaire général du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, à compter du 1er août 2017.

Sur proposition de la ministre des armées :

– M. Bernard EMIÉ, ministre plénipotentiaire hors classe, est nommé directeur général de la sécurité extérieure, à compter du 26 juin 2017.

Lire intégralement : http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2017-06-22

Télécharger aussi, là, la composition du gouvernement, mise à jour.

Et, de manière plus opérationnelle :

MINISTÈRE DES ARMÉES

 

DÉLÉGATION À L’INFORMATION ET À LA COMMUNICATION DE LA DÉFENSE 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 
 

Paris, le lundi 19 juin 2017

DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ARMEMENT

Le ministère des armées poursuit la rénovation du dispositif de surveillance aérienne du territoire

La Direction générale de l’armement (DGA) a prononcé le 19 mai 2017 la qualification du radar Ground Master 406 (GM406, famille des radars GM400) qui vient d’être érigé sur le site de Nice Mont-Agel (Alpes-Maritimes), opéré par l’armée de l’Air. L’installation de ce radar de défense aérienne de dernière génération s’inscrit dans le cadre du programme SCCOA (Système de Commandement et de Conduite des Opérations Aérospatiales). Le marché de réalisation avait été notifié en septembre 2012 à Thales.

Le radar GM406, qui travaille en bande S, est entièrement numérique et muni d’une antenne et d’un interrogateur secondaire (IFF). Il permet d’assurer les missions de surveillance et d’alerte basse, moyenne et haute altitudes. Il est capable de détecter tous les types d’aéronefs à toutes les vitesses dans un volume très important supérieur à 450 km en distance et à 30 km en altitude, dans des conditions d’environnement variées (fouillis de terre, de mer et atmosphérique).

La base radar GM406 de Nice Mont-Agel est gérée à distance depuis le centre de détection et de contrôle de Lyon-Mont-Verdun. Elle participe, 24 heures sur 24, à la mission générale de Posture Permanente de Sûreté (PPS) aérienne, ainsi qu’au service de la circulation aérienne militaire, en fournissant des informations en 3 dimensions.

C’est le deuxième radar de ce type à être qualifié, après celui de Kourou en Guyane, entré en service opérationnel en juillet 2016. Dans le cadre du programme SCCOA, 13 nouvelles bases radar de la famille GM400 seront déployées d’ici 2022, contribuant ainsi à la rénovation du dispositif de surveillance aérienne du territoire.

La DGA présente le radar GM400 sur le stand du ministère des armées pendant le salon de l’aéronautique et de l’espace.