Parution du dernier opus du SIOUX

Encore un gros numéro du Sioux, le 33è déjà !
Dans la première partie, le coin du préparant présente les missions de l’ONU, la fiche de lecture attire l’attention sur la nécessité de connaître la géographie et l’histoire de tous les peuples avec lesquels nous pouvons être en guerre.
Enfin, le colonel Goya nous plonge dans le bilan de la présence britannique en Irak entre 2003 et 2008. La conclusion est qu’au-delà des moyens, l’échec est souvent dû à une absence de stratégie claire liée aux objectifs annoncés.
Exceptionnellement, nous faisons de la publicité (sans contrepartie pour nous…) pour un produit proposé par un camarade ; faites lui bon accueil !
Vous pourrez ensuite vous plonger dans la tactique militaire sous la Révolution, et vous rendre compte que la conception d’ensemble était souvent judicieuse, principalement grâce à des personnes comme Carnot et reconnaître les efforts accomplis par la France dans les domaines du recrutement des armées et de la mobilisation industrielle. Centenaire oblige, nous vous plongeons dans les 141 jours de la bataille de la Somme. Cette offensive est la première à engager des chars et le premier grand effort de la nouvelle armée britannique qui devient alors un adversaire redoutable pour les allemands.
Dans la dernière partie, pour continuer dans l’amitié franco-britannique, nous aborderons les accords de Lancaster House, puis la marine chinoise, probablement un futur acteur important dans la diplomatie mondiale, un petit focus sur la bataille d’Alep et ses enjeux, et le billet d’Arsène si vous parvenez au bout de ce numéro !

En son sein : le MEMENTO D’ANGLAIS. La terminologie commune interarmes apparaît en gras.

Lire le numéro ici.

S’inscrire ou désinscrire à cette newsletter à l’adresse suivante :

lesiouxnewsletter@yahoo.fr

Groupe Facebook : Le Sioux Tactiques et batailles