Nouveau projet d’établissement pour l’hôpital Desgenettes

Le 29 juin 2016 le MGA Debonne, directeur central du SSA, a présenté au personnel de l’HIA Desgenettes, le projet d’établissement de l’HIA à l’horizon 2020. Ce projet s’inscrit dans une logique d’ensemble civil et militaire dont le projet médical s’oriente autour des axes suivants :

  • intégration des activités de réanimation et de chirurgie au sein de l’hôpital Édouard Herriot (HEH), dans le cadre du projet de modernisation actuellement conduit par les hospices civils de Lyon (HCL) ;
  • constitution d’une équipe civile et militaire de territoire commune pour l’accueil des urgences sur les sites de deux établissements ; développement d’un pôle de médecine interne polyvalent sur le site de l’HIA Desgenettes pour assurer l’aval médical des urgences, en responsabilité partagée avec les HCL pour assurer les compléments nécessaires en médecine de spécialités ; 
  • renforcement au sein de l’HIA Desgenettes d’un plateau technique de consultations externes spécialisées au profit de la communauté de défense mais largement ouvert au territoire de santé ; 
  • développement d’un pôle de réhabilitation des blessés militaires associant soins de suite et de réadaptation spécialisée, et psychiatrie, détenus en propre par l’HIA Desgenettes, ouvert aux victimes civiles, qui pourrait être renforcé, en fonction de l’espace disponible à Desgenettes, d’activités complémentaires des HCL dans ce domaine ; 
  • perspectives de mutualisation ou de coopération dans les fonctions supports, en particulier la biologie, les systèmes d’information, et si les évolutions législatives le permettent, les activités de pharmacie à usage intérieur ; 
  • la gestion commune des situations sanitaires exceptionnelles. 

La signature imminente de la convention constitutive du GHT Rhône-Centre avec les HCL et d’autres établissements de santé consacrera l’ouverture et l’insertion croissante de l’HIA Desgenettes dans le territoire de santé rhônalpin. Ces projets de partenariat et de GHT, établis avec l’assentiment des autorités du ministère de la défense, du ministère des affaires sociales et de la santé et de l’ARS Auvergne-Rhône- Alpes s’inscrivent d’ores et déjà, dans la métropole lyonnaise, dans les grandes lignes du projet d’accord interministériel Santé- Défense voulues par les deux ministres.

A consulter ici.