Cyberespace et Terrorisme

Jacques-Louis Colombani est avocat, docteur en droit et diplômé de l’Institut de criminologie et de droit pénal de Paris. Son expérience riche et éclectique et ses recherches menées notamment sur la cyberdépendance et la commission de crimes et de délits liés à cette dépendance lui donnent un regard précis sur la problématique du terrorisme dans le cyberespace. Il a été, par ailleurs, responsable du « Cours supérieur, Droit pénal spécial des affaires, intelligence économique et lutte contre la contrefaçon » pendant 11 ans à l’Ecole des Officiers de la gendarmerie nationale.

Jacques-Louis vient de commettre un essai, publié aux PUL (Presses de l’université de Laval) un essai dont vous trouverez, ci-dessous, la présentation de l’éditeur.

« Montrant que le temps de grandes concertations internationales est certainement venu pour sauver un patrimoine commun, le texte passe en revue les réactions des États envers le cyberterrorisme pour couper le réseau aux terroristes… Le but du terrorisme est de semer le trouble, d’exercer du chantage, de provoquer le chaos. Il passe par deux vecteurs, l’un humain, l’autre technologique.

Les terroristes agissent sur les hommes en suscitant la peur ou en étant prosélytes. Ils agissent par Internet, soit en laissant planer des doutes sur la sécurité et la sûreté des installations stratégiques, soit en provoquant la dépendance par des méthodes sectaires.

Ainsi, les machines auraient un pouvoir sur les hommes, les uns seraient convertis, les autres terrorisés…

Pour sortir du chaos et rétablir un ordre, passer les relais après l’état d’urgence, il faut se garder des dérives totalitaires qui seraient des leurres pires finalement que le mal…

Le présent essai est un appel citoyen qui est fait aux familles qui doivent prendre conscience de la menace jusque dans les recoins les plus éloignés de la République et agir sur l’éducation des enfants. Le texte s’adresse également aux éducateurs qui ont en charge les plus exposés. Enfin, il invite à propager l’esprit de résistance, tout comme les terroristes propagent l’esprit de peur.

Il porte une profession de foi dans cette ” génération Y ” qui saura serrer les rangs et former les bataillons numériques pour que le monde libre soit encore libre demain.

https://www.pulaval.com/produit/cyberespace-et-terrorisme »

Dans le cadre du réseau Implic’Action, Jacques-Louis Colombani interviendra lors d’une prochaine rencontre de ce réseau au Fort de Vincennes, le 9 juin 2016, sur le thème : «  Des missions  ACM à l’international (officier de réserve) à la pratique contre les menace cyber »

Les auditeurs intéressés peuvent s’inscrire auprès de notre camarade Jean-Michel LEBEC : jmlebec@yahoo.fr