Forum TAC 2016 : Alain Juillet trace le panorama de la sécurité

Les attentats et les évènements de ces dernières semaines touchant aussi bien l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient que le sous-continent indien (Pakistan) traduisent à la fois le changement d’échelle et le changement de
nature de la menace sécuritaire : les menaces de sécurité extérieures prennent le pas sur les menaces classiques que sont la délinquance et la criminalité, les frontières entre sécurité extérieure et sécurité intérieure disparaissent progressivement, les flux migratoires qui ne sont pas des menaces en eux-mêmes, viennent conforter certaines autres menaces comme celles des problèmes de gestion des frontières et des libertés publiques.

C’est ce que synthétise en partie le Rapport 2016 « Evaluation et
perspectives des menaces sécuritaires » réalisé par l’IRIS, l’Institut de
Relations Internationales et Stratégiques et 7 autres think tanks européens associés pour FITS, le Forum international des Technologies de
Sécurité.

Cartels de drogue et gangs transnationaux, organisations criminelles de grande envergure, terrorisme, cyber-attaques, flux migratoires et problèmes de gestion des frontières, rupture d’approvisionnements énergétiques, corruption, trafic d’êtres humains, trafic d’organes, blanchiment d’argent et flux illicites, mais aussi d’autres menaces existantes ou proches, identifiées par certains Etats européens comme la violation des droits de propriété intellectuelle, le vol d’identité et des données bancaires, mais aussi la radicalisation du
conservatisme religieux, le manque d’intégration, les inégalités des richesses à l’échelle internationale : La diversification des menaces transnationales implique plus qu’une coopération générale, elle implique le besoin réel
de convergence des moyens, des objectifs et des résultats, à la fois des Etats entre eux, des acteurs publics et des acteurs privés, tout autant qu’elle implique la convergence des besoins et des solutions innovantes en matière de menaces
sécuritaires.

La transition numérique en général et de l’IoT, Internet of Things, le développement inéluctable de l’ordinateur quantique en particulier
et de l’innovation technologique liée à la sécurité (systèmes surveillance
des frontières, systèmes de simulation des forces de sécurité et reconnaissance des explosifs etc…) déplacent également ces nouveaux risques et nouvelles menaces et engendrent de nouveaux enjeux : enjeux pour l’intégrité, la
liberté publique, la prospérité, le bien-être des sociétés, la protection des peuples et leur propriété.
Ces enjeux appellent aux besoins de convergence des solutions des acteurs publics et privés en associant leurs efforts de lutte contre la corruption. Un tel engagement du monde des affaires est important pour le renforcement de la
bonne gouvernance, de la transparence, de la stabilité et de la sécurité aux niveaux national et international.

Après le succès de la première édition qui a réuni plus de 600 participants internationaux, 59 délégations officielles des pays membres d’Interpol et 68 pays, l’Innovation, « innover pour un monde plus sûr » a été le Fil rouge de
cette 2ème édition du Forum TAC, Technology Against Crime, coproduit par Live ! by GL events et FITS, sous le haut patronage d’Interpol et du Ministère de l’Intérieur, avec le soutien de la Métropole de Lyon qui a réuni à Lyon, les 28 et 29 Avril 2016 les acteurs mondiaux de la Sécurité.

Anticiper les menaces et répondre aux grands enjeux de sécurité, identifier et mettre en lumière les solutions de demain organisées autour de 3 menaces : cyber, crime organisé, terrorisme et de 3 solutions : l’innovation technologique, la coopération public/privé et la coordination internationale, seront au centre des rencontres et des débats.
Avec les nouvelles tendances de la criminalité organisée transnationale et de la diversification des menaces sécuritaires, cette 2ème édition du Forum TAC, Technology Against Crime répondait à deux objectifs :
• Anticiper les menaces et répondre aux grands enjeux de sécurité
• Identifier et mettre en lumière les solutions de demain

Je souhaite associer et remercier chaleureusement le soutien de la Métropole du
Grand Lyon et de son président Monsieur Gérard Collomb ainsi que le soutien d’INTERPOL à cette seconde édition du Forum TAC qui a bénéficié cette année d’un format unique qui associe des rendez-vous d’affaires, un Forum Innovation, des démonstrations, un espace networking, des cas pratiques et des interventions de haut niveau.
Avec plusieurs grands groupes leaders mondiaux sur leurs domaines auxquels vient s’ajouter un tissu dense de petites et moyennes entreprises (PME) impliquées dans les secteurs de la défense avec une forte visibilité internationale, la création d’un Campus de la sécurité intérieure soutenu par INTERPOL qui y a établi son siège depuis 30 ans, la Métropole Lyonnaise, est devenu le pôle d’excellence européen et le lieu de convergence des acteurs internationaux de la sécurité. 

A. Juillet