Une nouvelle note de réflexion sur le djihadisme africain

Le Cabinet d’Expertise Stratégique (CES) a choisi de publier une série d’études de cas “grand public” permettant de mieux comprendre le « djihadisme africain » afin de tenter de l’éradiquer. La première étude est à lire dans le document ci-joint : un éclairage sur la situation régionale avec le cas Boko Haram, qui s’apparente davantage à une secte plutôt qu’à une organisation terroriste structurée.

L’édito est signé par le Général Philippe STEININGER, Secrétaire Général Adjoint du Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale.

 

(NdLR : le nom “Boko Haram” vient d’une déformation du mot “book” en pidjin et signifie donc “livre()s prohibés/infidèles”. Tout un programme…)