Réserves : objectifs atteints en 2015 à 17 ESR près

par Philippe Chapleau

En 2015, 28 077 ESR (Engagement à servir dans la réserve) ont été réalisés pour un coût de 77 920 512 €. La cible exprimée était de 28 094 ESR; la différence est marginale (-17). Ce chiffre a été donné, début février, lors d’une réunion du COPIL (comité de pilotage) du projet Réserve 2019.

Le budget prévisionnel était de 81,88 millions €. La sous-consommation s’est élevée à 3,96 millions € puisque les dépenses ont été de 77 920 512 €.

La question désormais posée, c’est celle de la montée en puissance demandée par le pouvoir politique. D’où les travaux à marche forcée du COPIL qui tente de répondre aux exigences présidentielles et ministérielles de 40 000 réservistes dès 2018, avec un millier de réservistes déployés chaque jour sur le territoire national.

C’est pourquoi est prévue la création d’unités de réserve par la Marine (17 compagnies “Roméo” dès 2016), par l’armée de terre (15 UER) et l’armée de l’air (3 Sections Réserve d’Appui ou SRA) en 2016 et autant en 2017) et des recrutements planifiés/proposés comme suit:

Tout a l’air bien ficelé, dans ce dossier.

Mais les réservistes, qui en ont vu d’autres (réformes), ne s’attendent guère à des miracles et beaucoup jugent les chiffres avancés “irréalistes”. D’autres estiment que les viviers évoqués pour le recrutement (voir mon dernier post sur ce sujet ici) sont aléatoires (chômeurs, EPID, nouveaux naturalisés etc).

Imperturbable, le COPIL poursuit ses travaux. Point d’orgue à venir: un grand colloque sur les réserves !

Télécharger ici le discours de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, pour les Assises de la Réserve, à Paris, le jeudi 10 mars 2016.