Les auditeurs de la SR201 “Laure Diebold-Mutschler” sont nommés officiellement

Publication au JORF du 9 janvier 2016 de l’arrêté du 7 janvier 2016 portant désignation des auditrices et auditeurs de la 201e session en région (promotion Laure Diebold-Mutschler) de l’Institut des hautes études de défense nationale à Strasbourg (8 septembre au 16 octobre 2015).

Les auditeurs de la 201e SR ont choisi comme nom de promotion celui d’une des six femmes Compagnon de la Libération, Laure Diebold-Mutschler. Engagée aux Forces françaises libres, immatriculée au Bureau central de renseignements et d’action (BCRA) sous le nom de “Mado”, elle est affectée aux services de Jean Moulin, représentant du général de Gaulle et délégué du Comité national français, en qualité d’agent P.2 avec le grade de lieutenant.

A ce poste, elle qui n’ignore presque rien de l’organisation de la Résistance. Elle est arrêtée en compagnie de son mari, à Paris, rue de Grenelle, le 24 septembre 1943 et conduite à Fresnes ; elle réussit à convaincre la Gestapo qu’elle n’a fait que servir de boîte aux lettres et échappe ainsi à la torture.

Le 17 janvier 1944, Laure Diebold est dirigée vers Sarrebruck puis internée à Strasbourg du 28 janvier au 13 juin 1944. Déportée ensuite au camp de sûreté de Schirmeck, elle est internée successivement à Mulhouse, Berlin puis au camp de Ravensbrück. Transférée près d’Altenburg, au kommando de Meuselwitz qui dépend de Buchenwald, elle est affectée à partir du 6 octobre 1944, au kommando de Taucha (près de Leipzig) dépendant aussi de Buchenwald. Gravement malade, promise au four crématoire, elle est sauvée par un médecin tchèque du laboratoire du camp qui escamote sa fiche à deux reprises. Elle sera libérée par les Américains en avril 1945.

Laure Diebold-Mutschler est :

• Chevalier de la Légion d’Honneur

• Compagnon de la Libération – décret du 20 novembre 1944

• Croix de Guerre 39/45

• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre