La Société Lyonnaise d’Histoire de la Police publie sa dernière lettre

Elle est à télécharger ici.

“2015 a été une année noire pour la France et pour le Monde libre. La démocratie est le système institutionnel le plus fragile. Ce qui le différencie de la barbarie, c’est le respect de la règle de droit. La République doit se défendre en faisant la guerre à « l’État islamique », sur son terrain, et en assurant sa sécurité et sa sûreté sur le territoire national. Dans le sursaut et l’élan qui ont suivi ces effroyables tueries, les citoyens ont su se réapproprier le drapeau tricolore et la Marseillaise. L’hymne national et les trois couleurs ont été repris dans le monde entier. La lutte sera longue et difficile. C’est avec espoir, courage et lucidité que nous entrons dans cette nouvelle année. L’élan et l’unité ne doivent pas retomber. L’histoire, sa défense et sa valorisation sont un des enjeux de cette « guerre ». L’une des armes des terroristes est la négation de l’Histoire ; faire table rase des racines, des symboles, des vestiges et de la mémoire des cultures et des civilisations, pour instaurer l’année zéro d’un nouveau système basé sur la dictature, le sectarisme, l’obscurantisme, la barbarie, l’inégalité et la haine. 

Quel meilleur symbole que ce drapeau tricolore de la Garde nationale de Lyon, des années 1790, 

bataillon du quartier des Terreaux, héritier des pennons, la milice bourgeoise et des métiers, force 

supplétive de police ; concept actuellement à l’étude, après la déclaration présidentielle.


Avec nos vœux les meilleurs !”


Michel Salager

président, SLHP

membre associé AR14