De saine lectures à vous procurer…

Auditeur édité : « Campagne interdite » de André Dulou (SR156, AR1, AR16)

DULOUDans ce roman, un officier répond à un message de la DGSE, pour devenir officier de renseignement occasionnel. La couverture dont il se sert le mène aux confins de l’ex-Allemagne de l’Est, pour ramener des informations sur un bombardier stratégique. La traque puis l’exfiltration et les épilogues sont autant d’aventures dont le caractère donne au lecteur tout l’enjeu des conditions de ce que peut receler aujourd’hui l’espionnage, qu’il soit militaire, industriel ou autre.

Edilivre – 216 pages – 17,50 €

Dulou 2L’auteur

André Dulou est auditeur de la 156e session de l’IHEDN en région. Colonel en retraite, il est très actif au sein de nombreuses associations et le principal animateur de la revue de presse de l’Union-IHEDN.

Auditeur édité : Engagez-vous, La relance stratégique de la France – Amiral Jean Dufourcq (AA47)

Engagez VousLa France semble à la traîne dans un monde qui change rapidement. Ses valeurs, ses intérêts, ses convictions paraissent de peu de poids face aux impératifs d’une gouvernance mondialisée dominée par des médias et des marchés qui laissent peu de place à la politique et anesthésient la démocratie.

Pour relancer la France, ce qui est l’objectif proposé par cet ouvrage, il faut changer le récit national français, repenser les perspectives européennes et méditerranéennes du pays, et remiser le magistère des vieilles lunes héritées de temps stratégiques révolus.
La présentation qu’en fait l’amiral Jean Dufourcq, enseignant, chercheur et journaliste rompu aux analyses stratégiques, montre qu’il ne faut renoncer ni à la France ni à l’Europe. Toutes deux ont des atout majeurs à faire valoir pour rester aux premiers rangs de l’histoire du XXIe siècle. Son analyse, forte et argumentée, est de celles qui interpellent le lecteur pour donner du sens à l’avenir et proposer une direction à suivre.
La voix des militaires est aujourd’hui à écouter plus attentivement et demain à intégrer plus soigneusement dans le paysage politique français qui ne saurait se passer durablement de leur concours loyal et avisé.

Broché 138 pages – Editions Lavauzelle – 17,00 €

Dufourcq 2L’amiral Jean Dufourcq, de l’Académie de marine, docteur en science politique, sous-marinier, auditeur de la 47ème session nationale de l’IHEDN, a dirigé la rédaction de la revue Défense Nationale de 2009 à 2014. Il est chercheur associé à l’Ecole militaire et animateur de la Lettre bimensuelle d’analyse stratégique La Vigie.


REPLACER L’ARMÉE DANS LA NATION

Hugues Esquerre (2012… mais qui reste d’actualité)


“L’histoire de la France est intimement liée à celle de son armée.  Aujourd’hui garante de la pérennité de la république et de son gouvernement, cette armée a pourtant vu son influence diminuer inexorablement depuis l’avènement de la Ve République.

En effet, la fin de la conscription comme l’éloignement d’une menace directe sur le territoire national relèguent le soldat hors du premier cercle des acteurs majeurs de la Cité.

Pourtant, « avoir conscience de la nécessité de se défendre » et « soutenir les hommes qui portent les armes du pays » demeurent des impératifs absolus pour Après avoir expliqué les raisons de cette évolution par de nombreux exemples historiques, l’auteur développe des propositions concrètes pour replacer l’armée au cœur de la nation et refaire des militaires des acteurs clés de la République, afin que la grande muette ne devienne pas totalement silencieuse (…)”

Télécharger ici le descriptif de l’ouvrage

QUAND LES FINANCES DÉSARMENT LA FRANCE

(du même auteur)

“Après les attentats qui ont touché la France en janvier 2015, il est rapidement apparu que l’armée française ne pourrait maintenir dans la durée le déploiement de 7 000 soldats pour protéger des lieux sensibles sur le territoire national. Depuis le début des années soixante, les moyens alloués à la défense et les effectifs des armées n’ont en effet cessé de décroître. Facteur aggravant, la détérioration de la situation économique française entamée au début des années quatre-vingt a même systématisé le fait que les armées supportent l’essentiel de la rigueur budgétaire nationale au rythme de réformes devenues permanentes (…)”

Télécharger ici le descriptif de l’ouvrage

LE DROIT DE LA GUERRE 

Traité sur l’emploi de la force armée en droit international, par David CUMIN, MCF (HDR), Université Jean Moulin Lyon III, Faculté de Droit, responsable du département de Science politique, directeur du CLESID.

« Droit de la guerre ». L’expression peut surprendre. La guerre ne serait-elle pas le non-droit, et le droit ne serait-il pas synonyme de paix ? À cette question, il convient de répondre par la négative. La guerre est une institution juridique. Le droit de la guerre existe – y compris les sanctions aux violations des règles –, aussi ancien que la guerre, aussi ancien que le droit international, dont il constitue le cœur historique, en ses deux branches : jus ad bellum, jus in bello, le droit de la neutralité relevant des deux. Le XX de la Société des nations à la Charte des Nations unies, n’a pas davantage aboli le droit de guerre, ni transformé le jus ad bellum en jus contra bellum et le jus in bello en « droit international humanitaire », lui-même annexe au « droit international des droits de l’homme (…) ».

Télécharger ici le descriptif de l’ouvrage

Lyon 1914 1918

de Roland Racine

Dédicaces à la Librairie Mécanique le vendredi 4 décembre de 14h à 19h
MINIATURES LYON LIBRAIRIE MECANIQUE
6, rue de l’Ancienne Préfecture 69002 LYON
Tél : 04 78 42 40 11