L’ancien fleuron de notre composante aérienne de la dissuasion classé monument historique

Le Mirage IV, vecteur essentiel de la dissuasion nucléaire des années 60, resté en service jusqu’en juin 2005 et remplacé maintenant par le Rafale “N”, est resté l’emblème de l’indépendance stratégique de la France chèrement acquise lors de la guerre froide.

Un “Dassault” au musée, classé monument historique, d’autres “Dassault” dans le ciel de France : une longévité remarquable au service de la Nation, un symbole de la place de premier plan que l’aviation française détient depuis plus de cent ans… Et aussi le centenaire d’une des premières innovations aéronautiques de Marcel Bloch-Dassault, l’hélice “éclair” qui équipa la naissante armée de l’air française lors du premier conflit mondial.

Il ne reste que six “Mirage IV” en exposition (aucun en état de vol) ; l’exemplaire conservé et entièrement restauré du Musée Clément Ader de Lyon-Corbas a été justement reconnu par la commission de classement en Monument Historique suite au travail magnifique effectué par les bénévoles de cette association.

En lire plus ici.