La Royale brille… Mais personne ne doit le savoir

Secret Défense, pour qui rien ou presque n’est secret, livre l’info :

“Surtout ne pas fâcher le grand frère américain… Et pourtant, la Marine française a réussi un très joli coup, dans la matinée du 5 (ou 6) février dernier, au large des côtes atlantiques des Etats-Unis. Dans le cadre d’un exercice interallié, baptisé Comptuex 2, le sous-marin nucléaire d’attaque Saphir est parvenu à couler fictivement le porte-avions USS Theodore Roosevelt.

L’information a été diffusée sur le site du ministère de la Défense sous la forme suivante : «Le Saphir s’est glissé discrètement au coeur de l’écran formé par les frégates américaines protégeant le porte-avions, tout en évitant le contre-détection des moyens aériens omniprésents. Au matin du dernier jour, l’ordre de feu était enfin donné, permettant au Saphir de couler fictivement le Theodore Roosevelt et la majeure partie de son escorte», soit un croiseur et trois destroyers.

Oups ! C’en était trop. L’article a été supprimé sur internet mais rien ne se perdant définitivement, on peut toujours le lire en cliquant. Un autre article, écrit spécialement pour la version imprimée de Cols bleus, plus modérée, a survécue aux ciseaux d’Anastasie : «Après plusieurs jours de traque, sous la menace constante des avions de patrouille maritime P8 Poseidon et des destroyers de type Arleigh Burke, le commandant parvient à inscrire la silhouette massive du porte-avions nucléaire USS Theodore Roosevelt dans le réticule de son périscope. Encore quelques centaines de yards et il sera en portée de tir. Le central-opérations retient son souffle : le Carrier Strike Group (groupe aéronaval) guette la moindre indiscrétion pour une réplique aussi fulgurante que létale.»

Quoi qu’il en soit, bravo à l’équipage du Saphir !”